La SCOP

  • gettyimages 610677264

L'agence RC2C, complètement SCOP

Imaginez une entreprise qui appartient à ses salariés associés. Une entreprise dont les bénéfices servent à sécuriser l’avenir et alimenter une participation en faveur de ceux qui y travaillent. Une entreprise indépendante du parcours de ses dirigeants, qui se transmet de générations en génération (de salariés !), que l’on ne vendra jamais et dont la pérennité est vraiment dans l’intérêt de tous. Une entreprise idéale ? Non, une SCOP : société coopérative et participative. RC2C est une SCOP depuis 2015 et son rachat par ses salariés.


C’est quoi une SCOP ?

Le 1er octobre 2015, après plusieurs décennies sous la forme d’une société capitalistique classique et la propriété d’une seule personne (l’agence avait été créée en 1985 !), RC2C est rachetée par ses salariés : elle change de statut pour devenir une Société Coopérative et Participative (SCOP).

Ce choix s'inscrit dans le prolongement naturel d’un engagement en matière de responsabilité sociétale, initié dès 2011 (évaluation AFAQ ISO 26000 de niveau "exemplaire", renouvelé en 2014, label LUCIE en 2015) et de l’accès aux responsabilités d’une équipe de cadres confirmés : la responsabilité globale de l’agence devient ainsi responsabilité individuelle, partagée, avec des salariés qui deviennent associés. Une vision qui modernise la vie en entreprise et consolide son avenir. C'est aussi une façon d’aligner le statut de l’agence sur une certaine façon de travailler, en mode collaboratif et innovant, en interne comme avec nos clients et partenaires.

S'il a représenté une étape importante pour l'entreprise, ce changement de statut n’a pas bouleversé le fonctionnement de l'agence, la meilleure preuve étant la fidélité de nombre de nos clients, qui ont continué à nous faire confiance.


Les spécificités générales d’une SCOP

Juridiquement, la SCOP est aussi une SA ou une SARL, à capital variable au gré des arrivées et départs d’associés. Dans une SCOP, chaque salarié peut être associé au capital et participer aux assemblées générales, durant lesquelles il a droit à une voix, quel que soit le montant de son capital. Les salariés détiennent au moins 51 % du capital et gardent ainsi le contrôle de la SCOP. Les bénéfices d’une SCOP se répartissent entre une « part travail », versée aux salariés, une « part entreprise » mise en réserve et une part pour les associés. Le Conseil d’Administration décide de la répartition des sommes.


Quel pilotage ?

Notre SCOP est une SA, constituée d’associés (une dizaine actuellement) exclusivement issus des salariés, qui ont pris des parts du capital de la société. Ces salariés-associés élisent un Conseil d'Administration de 4 personnes : aujourd’hui sont administrateurs Laura Humeau, Yann Conan, Stéphane Guillon et Philippe Arnoult. Conseil d'Administration qui a nommé ce dernier comme PDG. Si les grandes décisions stratégiques se prennent à plusieurs, il y a un « pilote dans l’avion » et la SCOP fonctionne au quotidien, et au niveau opérationnel, comme une autre entreprise.

  • post it